CAMELIA

Coordination Accueil Mémoire Et Lien social Itinérant de l’Allier

Accueil de proximité itinérant pour la préservation de la mémoire, du lien social et de l’autonomie, crée et animé par le Réseau Neuro Mémoire AVC de l’Allier, financé par la CNSA via le Conseil Départemental de l’Allier.

Pourquoi CAMELIA ?

Camélia est issu d’un double constat :

1) L’efficacité des thérapies non médicamenteuses dans la prévention de la dégradation cognitive :

  • Les résultats satisfaisants obtenus par les équipes de stimulation cognitive à domicile et les accueils de jour,
  • Le besoin de maintenir ou recréer du lien social quand l’autonomie décroit,
  • Le besoin de solution de répit pour les aidant.

 

2) La difficulté, corroborée par l’expérience quotidienne des équipes du RNMAA, de faire adhérer les personnes aux projets de participation aux accueils de jour existants.

Principaux freins recensés :

  • Couverture inégale du territoire du département (cf. carte), laissant de larges zones « blanches »,
  • Difficulté de se rendre aux lieux existants pour des personnes ayant perdu leur autonomie de déplacement et/ou pas d’entourage disponible,
  • Coût du transport,
  • Coût de la journée d’Accueil,
  • Appréhension d’intégrer un lieu d’accueil à la journée adossé à un établissement d’hébergement,
  • Difficulté de l’aidant à lâcher prise.

Camélia a donc été créé dans l’idée de lever en partie ces freins, et de permettre aux personnes les plus isolées de bénéficier des mêmes possibilités de stimulation que les autres :

  • En venant au-devant des personnes, au plus près de leur lieu de vie,
  • En réduisant les trajets,
  • En simplifiant les déplacements (possibilité de « ramassage »),
  • Dans un lieu et avec des personnes qu’ils peuvent connaître, correspondant mieux à leurs habitudes de convivialité,
  • Dans un cadre moins stigmatisant et moins anxiogène qu’un EHPAD,
  • En impliquant les communes par la mise à disposition de salles municipales,
  • Avec un coût pour les familles calculé au plus juste.

■ Ses objectifs :

Accueillir de manière hebdomadaire sur des lieux éloignés des dispositifs existants des groupes de personnes présentant des troubles cognitifs, avec une possibilité de « ramassage » pour les personnes ne pouvant s’y rendre par leurs propres moyens, dans le but de :

  • Recréer du lien social entre participants d’un même bassin de vie,
  • Lutter contre la dégradation cognitive par le biais d’activités collectives et personnalisées,
  • Prolonger tant que se peut le maintien à domicile en préservant l’autonomie de la personne,
  • Lui permettre d’avoir un suivi cognitif régulier,
  • L’amener, dans la mesure du possible, à consulter un médecin spécialiste, en vue de diagnostic, mise en place de traitement adapté, et reconnaissance ALD,
  • Offrir aux aidants une solution de répit hebdomadaire,
  • Leur accorder une possibilité de rencontre et de soutien régulier.

■ Activités :

Nous tenons à ce que les activités proposées soient suffisamment variées et innovantes pour éviter la monotonie et susciter l’intérêt, tout en privilégiant la notion de plaisir et l’absence de contraintes.

Nous les voulons :

  • Ludiques,
  • Le plus proche possible de la vie quotidienne et des centres d’intérêts des bénéficiaires,
  • Adaptées au groupe pour les séances collectives,
  • Et personnalisées pour les séances plus spécifiques,
  • En évitant la mise en échec.

Les activités de stimulation cognitive ne sont pas proposées dans un but de remédiation ou de récupération des capacités perdues, mais avec pour principal objectif de :

  • Ralentir le déclin cognitif,
  • Conserver les compétences résiduelles (attention, concentration, orientation temporo-spatiale, mémoire sémantique, praxies…),
  • Lutter contre l’apathie,
  • Redonner confiance et estime de soi,
  • Maintenir les capacités nécessaires aux activités de la vie quotidienne, et ainsi
  • Préserver l’autonomie, au moins partiellement, le plus longtemps possible,
  • Retarder l’institutionnalisation.

■ Au quotidien :

Composition de l’équipe :

  • 1 responsable à 50 % ETP,
  • 1 neuropsychologue à 50 % ETP,
  • 2 AMP à 100 % ETP chacune.

Lieux et jours : salles municipales mises à disposition par les communes partenaires

  • Le Mayet de Montagne le lundi,
  • Meaulne-Vitray le mardi,
  • Cressanges le jeudi,
  • Le Donjon le vendredi,
  • Staff d’équipe et préparation des activités le mercredi (jour où les salles municipales sont moins disponibles)

Matériel

  • véhicules en LLD
    • Un pour le transport des participants (8 places),
    • Un pour le transport du matériel (2 places).

■ Equipe :

Geneviève LEFEBVRE : Directrice RNMA
Carole TRIACCA : Responsable Camelia
Romain LACAUX : Neuropsychologue
Aurélie TAMBORRINI : AMP
Magali POTHERET : AMP

■ Admission :

Les participants peuvent nous être adressés par tous les intervenants du maintien à domicile, de la neurologie et de la gérontologie :

  • Médecins spécialistes,
  • Médecins traitants,
  • Service d’aide ou de soins à domicile,
  • Équipes ESA,
  • CCAS,
  • Professionnels de santé libéraux (IDE, kinés, pharmaciens…) ….

La responsable et le neuropsychologue se rendent ensuite, ensemble ou séparément, au domicile de la personne, en présence d’un ou plusieurs aidant.

La responsable :

  • Pour recueillir le consentement de la personne,
  • Lui présenter la structure,
  • Signer le contrat d’adhésion.

Le neuropsychologue :

  • Pour faire une évaluation neuropsychologique sommaire visant à rechercher :
    • Le niveau cognitif de la personne,
    • Ses goûts et ses aptitudes,
    • Sa capacité à intégrer un groupe.

■ Rôle de soutien des aidant :

Outre le temps de répit et de soutien hebdomadaire, nous envisageons d’organiser une fois par trimestre et par site, une « journée des aidant », réunissant non seulement les familles des personnes accueillies, mais aussi tous ceux qui, quelles que soient leurs raisons, se sentent concernés.
Ces journées proposeront groupes de paroles, conseils diététiques ou informations diverses, activités de détente […], dans le but de permettre à chacun de renouer des liens sociaux souvent distendus par la maladie.
Fin 2018, nous avons prévu de mettre à disposition 2 places supplémentaires par atelier, destinées à accueillir en urgence et de façon temporaire (de 3 à 5 semaines) des personnes atteintes de troubles cognitifs dont les aidant ont besoin de temps de répit pour souffler ou s’organiser différemment.

■ Conditions tarifaires :

Pour répondre à notre objectif de proposer une solution à moindre coût, nous avons fixé la participation de chaque membre à raison d’un forfait de 40 euros mensuels, les 3 premières séances étant offertes pour permettre à la personne de s’adapter au groupe.